Bienvenue chez Parami,

 

L’adolescence ainsi que la période de jeune adulte sont des phases clés , ce sont les grands travaux du cerveau. Dans ce sens, les jeunes peuvent avoir l’impression de se perdre, de ne pas savoir où se trouve leur voie et de se retrouver complètement désemparé dans cette transition vers l’âge adulte. 

 

Si la fragilité est réelle, elle ne doit pas occulter l’élan, l’énergie, l’enthousiasme propres à cet âge de conquête, de soi et du monde.

 

On a beaucoup écrit sur cette période, présentée comme une « crise » qui paraît désormais inévitable. Je la vois plutôt comme une succession d’étapes voire de chocs qui viennent ébranler la personne et qui apporte son lot d’opportunités dans le « danger ». Rien n’est jamais fixe, figé ; tout est toujours en mouvement, les humeurs, les envies, les intérêts, les engouements comme les rejets. Les jeunes aiment, adorent, détestent avec le même emportement, et la tiédeur ne fait pas partie de leur vocabulaire.

Il faut se garder de les étiqueter trop vite et c’est à ce moment là que je souhaite intervenir pour les accompagner. Ils sont dans une quête identitaire permanente, leur seule certitude étant : «  Je ne peux plus être celui/celle que j’ai été ; mais je ne sais pas qui je deviendrai. »

 

« Le seul risque, c'est de renoncer. »

Parami-logo.png